.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

étagement criquets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1GMT + 3 Heures étagement criquets le Ven Juil 04, 2008 12:40 pm

kaouther

avatar
Modérateur
Modérateur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par kaouther le Dim Juil 06, 2008 4:14 pm, édité 3 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://www.salsad.1fr1.net

2GMT + 3 Heures Re: étagement criquets le Sam Juil 05, 2008 3:50 pm

kadisse

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
J'ai pas compri etagment criquets, (explications SVP)

Voir le profil de l'utilisateur

3GMT + 3 Heures Re: étagement criquets le Sam Juil 05, 2008 5:37 pm

kaouther

avatar
Modérateur
Modérateur
generalité sur l'étagement
Ces facteurs, et notamment la température, régissent la distribution de la vie le long des pentes montagnardes et déterminent des bandes plus ou moins horizontales caractérisées par des associations végétales et animales, mais ces étages s'interpénètrent et leurs limites sont diffuses, d'autant plus qu'elles ont aussi été modifiées par l'activité humaine et qu'elles sont trés diverses d'un massif à l'autre.
Dans les Alpes et d'une manière générale en zone tempérée, on peut distinguer cinq grands étages altitudinaux de végétation :

• l'étage des collines,
• l'étage montagnard,
• l'étage subalpin,
• l'étage alpin,
• l'étage nival
Leurs limites altitudinales dépendent de l'orientation de la pente. Chaque étage correspond grossièrement à une dénivellation de 400 à 800 mètres et à un abaissement moyen de température de 2 à 4 degrés. Selon les conditions locales particulières ou l'intervention de l'homme, on peut trouver une anticipation de l'étage supérieur au niveau de l'étage inférieur.
L'étage des collines. Cet étage rattache la plaine à la montagne, c'est essentiellement l'étage de la vigne, des vergers, des cultures et des forêts de production qui ont remplacé la forêt originelle. L'implantation humaine y est trés forte et seule, la pente du terrain y introduit une différence notable avec la plaine.
L'étage montagnard. C'est l'étage forestier par excellence. Il forme au-dessus de l'étage collinéen une ceinture de bois de feuillus et de résineux aérés par des prairies de fauche, des pâtures et de rares cultures (sur le versant adret). L'atmosphère souvent humide y est propice au hêtre et au sapin qui profite d'une période de végétation de 6 à 7 mois.
L'étage subalpin. Les conditions climatiques se font plus rigoureuses (écart thermique plus marqué, persistance de la neige, période de végétation de 3 à 5 mois). Cet étage est celui des résineux, plus résistants au froid que les feuillus: mélèzes, sapins, épicéas mélangés de quelques feuillus tels le bouleau argent et l'aulne vert. Cette zone procure un nombre d'abris importants aux animaux (mammifères, oiseaux) et la faune subalpine est de ce fait diverse et riche.
L'étage subalpin est souvent divisé en deux (en grande partie du fait de l'action de l'homme): le subalpin inférieur qui est plutôt forestier, et le subalpin supérieur, qui correspond aux landes et aux pelouses.
L'étage alpin[color=black] Entre l'étage alpin et l'étage subalpin se trouve la "zone de combat", zone de transition où ne poussent plus que des arbres isolés (mélèzes et pins rabougris, rhododendrons).
Au-dessus de cette limite forestière se situe l'étage alpin où ne poussent plus que des buissons nains. Il peut y neiger à toutes les époques de l'année et la lumière y est vive
. C'est la zone des alpages, des pelouses denses et colorées de nombreuses fleurs qui tirent parti de la trés courte période de végétation (inférieur à trois mois). La faune alpine trouve là s domaine de prédilection: chamois, bouquetins, marmottes, lagopèdes, lièvres variables mais aussi sauterelles et criquets et une grande variété d'oiseaux et de papillons.
L'étage nival. La zone nival commence avec les premiers névés qui ne fondent pas l'été. C'est un monde minéral où une végétation discontinue de pionniers de l'étage alpin s'adapte à la rigueur des conditions climatiques. Mais ce sont surtout les lichens qui se développent sur des sols squeletiques. La faune est pauvre en espèces et la plupart de celles-ci sont endémiques (insectes).
Les contraintes en montagne
L'élévation en altitude a pour conséquences directes la diminution de la pression atmosphérique, l'abaissement de la température, l'augmentation de la période d'enneigement, l'accroissement de la force du vent et des radiations ultraviolettes.
De nombreuses expériences et manipulations permettent de mettre en évidence les aspects les plus contraignants de la vie en altitude :

• la température, qui s'abaisse avec l'altitude, et dont les variations entre les saisons et les différents moments de la journée sont importants ;
• les précipitations, pour lesquelles les montagnes ont une influence particulière ;
• la neige, dont les effets sont opposés, à la fois positifs (réserved'eau, ...) et négatifs (avalanches, reptation, ...)
• le vent, qui peut agir autant sur la physiologie des êtres vivants que sur leur morphologie ;
l'exposition des versants qui entraine des différences d'ensoleillement, d'humidité.
l'etagement de criquet en fonction de la végétation

répartition des Orthoptères alpins en fonction de l'étagement de la végétation dans les Alpes du Nord
L'été alpin marque la reconquête des pelouses, hautes herbes et landes à myrtilles et rhododendrons (rhodoraie) par des Orthoptères inféodés à l'étage alpin et subalpin des montagnes françaises : ce sont des espèces sténothermes froides (boréo-alpines), témoins reliques de l'extension des glaciers quaternaires; Ce sont essentiellement des "Miramelles" et "Gomphocères" vivant au-dessus de 2000 mètres (espèces orophiles); elles colonisent et animent par leur chant en été les pelouses et pâturages des anciens alpages; souvent leurs ailes sont réduites ou absentes ("Miramelles") et leurs pattes postérieures sont moins développées que leurs congénères de plaine; ils constituent la biomasse animale la plus importante de l'étage alpin (rôle important dans la chaine alimentaire de la haute et moyenne montagne); quelques rares espèces sont spécifiques des Pyrénées (espèces plus xérophiles); certaines autres ont une répartition beaucoup plus large de la plaine à l'étage alpin comme des "Staurodères", certains "Stenobothres" et "Arcyptères"...
Toutes ces espèces ne sont pas toujours faciles à identifier : variations de couleurs et de dessins à l'intérieur d'une même espèce et parfois fort dimorphisme sexuel ("Podismes")
.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://www.salsad.1fr1.net

4GMT + 3 Heures Re: étagement criquets le Dim Juil 06, 2008 4:09 pm

salsad

avatar
Directeur
Directeur
Moi aussi en premier fois j'étais comme Kadisse scratch , mais maintenant j'ai compris. Merci beaucoup Kaouther......


_________________
Les scorpions ne sont en aucun cas à considérer comme animaux de compagnie
SADINE Salah Eddine
Mr.scorpion
Voir le profil de l'utilisateur http://salsad.1fr1.net

5GMT + 3 Heures Re: étagement criquets le Dim Juil 06, 2008 4:14 pm

kaouther

avatar
Modérateur
Modérateur
volontiers


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://www.salsad.1fr1.net

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum