.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

la réaction inflammatoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1GMT + 3 Heures la réaction inflammatoire le Sam Sep 13, 2008 3:21 pm

Alia

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
La réaction inflammatoire:



Le meilleur exemple qui peut présente mieux la réaction inflammatoire est la peau.

La peau est la première ligne de défense de l’organisme contre les agressions de l’extérieur. Elle a longtemps été considérée comme un organe-cible des phénomènes inflammatoires observés dans de nombreuses maladies cutanées. En fait, les cellules épidermiques (kératinocytes) et dermiques (fibroblastes et cellules endothéliales) jouent un rôle clé dans le recrutement et l’activation des effecteurs cellulaires de la réaction inflammatoire cutanée, en sécrétant un grand nombre de médiateurs chimiques (cytokines, facteurs de croissance et facteurs chémiotactiques) [1].

La réaction inflammatoire est une réaction locale provoquée par des agents physiques, chimiques ou bactériens.

La bradykinine (réaction du complément), l’afflux des mastocytes qui libèrent de l’histamine, la voie de l’acide arachidonique qui produit des prostaglandines et leucotriènes, et l’implication des cellules de l’immunité (macrophages, neutrophiles…..) favorisent tous les réactions inflammatoires aiguë. Parfois, les réactions inflammatoires conduisent aux maladies graves telles que l'athérosclérose.

L’inflammation est traitée par des anti-inflammatoires soit stéroïdiens (cortisone) soit non stéroïdiens (indométacine).

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens inhibent la cyclooxygénase et par conséquent la synthèse des prostaglandines, limitent la production des superoxydes, interviennent dans la stabilisation des membranes lysosomiales et préviennent ainsi la libération des enzymes lytiques.

Alors que les anti-inflammatoires stéroïdiens qui sont des dérivés de la cortisone :

- s’opposent à la perméabilité capillaire.

- empêchent l’activation de la phospholipase A2 qui libère l’acide arachidonique.

- Inhibent la production des facteurs chémiotactiques et la libération de l’histamine.

Ces deux types d’anti-inflammatoires ont des effets secondaires et peuvent conduire aux autres maladies [2].

Les métabolites secondaires issus des plantes, utilisées en médecine traditionnelle, sont des anti-inflammatoires très efficace. Ils font inhiber soit les enzymes soit les différents facteurs intervenants dans la réaction inflammatoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Référence :

1- Laurent BAUD, Médiateurs, édition Pradel, 1992.

2- Mogode Debete Judith, Etude phytochimique et pharmacologique de Cassia nigricans Vahl (Caesalpiniaceae) utilisé dans le traitement des dermatoses au Tchad. Thèse de doctorat. 2005.

Voir le profil de l'utilisateur

2GMT + 3 Heures question le Sam Sep 13, 2008 4:53 pm

Boub

avatar
Membre +/- actif
Membre +/- actif
Merci Alia pour ces explications.
Juste j'ai une question: quelle est la cause de l'eczema.

@

Voir le profil de l'utilisateur

3GMT + 3 Heures Re: la réaction inflammatoire le Lun Sep 15, 2008 9:21 am

Alia

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
voila la réponse sur votre question:



L’eczéma n’est pas considéré comme une maladie mais comme un syndrome à cause de la multiplicité des causes [1].

C’est une affection cutanée allergique, aiguë ou chronique, caractérisée par des zones rouges surmontées de petites vésicules liquidiennes très prurigineuses [2].

Les différents types d’eczéma :

Selon leur cause on a les types suivants d’eczéma :

1-Eczéma de contact :

Il se développe après des contacts cutanés le plus souvent répétés avec une molécules de faible poids moléculaire (agents chimiques et produits végétaux) un haptène (antigène incomplet et non immunogène) capable de pénétrer dans la peau, et de se fixer avec les protéines de soi et de provoquer une réaction immunitaire de type IV (hypersensibilité retardé) [1, 3, 4].

2- Dermatite atopique :

L’atopie est la prédisposition héréditaire à double composante : respiratoire (asthme et rhinite spasmodique) et cutanée (eczéma ou dermatite atopique). La dermatite atopique est très fréquente sous des aspects variables sévères ou bénins, précoces dans l’enfance ou tardifs chez l’adulte [1, 2].

3- Eczéma par sensibilisation interne :

Eczéma survenant après administration d’un allergène par voie générale ou systémique, chez un malade antérieurement sensibilisé par contact avec le même allergène définit l’eczéma par réactogène interne encore appelé eczéma de contact secondairement endogène. Les allergènes sont : des médicaments, des aliments et des métaux [1].

Voir le profil de l'utilisateur

4GMT + 3 Heures Re: la réaction inflammatoire le Mar Sep 16, 2008 8:30 pm

Boub

avatar
Membre +/- actif
Membre +/- actif
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Voir le profil de l'utilisateur

5GMT + 3 Heures bacterie le Dim Mar 07, 2010 11:20 am

hadjoura

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


_________________
Les oiseaux sont les animaux les plus proches de la nature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://hadjoura86@live.fr

6GMT + 3 Heures Re: la réaction inflammatoire le Dim Mar 07, 2010 11:23 am

hadjoura

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
1 - Les bactéries:
Les bactéries sont des procaryotes à structure cellulaire très simples, sans noyau organisé ni de chloroplastes. Leur photosynthèse est anaérobique. L’énergie nécessaire à leur métabolisme est fournie par des réactions d’oxydo-réduction des substances organiques.
C’est un groupe extrêmement important par ses aspects négatifs : les parasites pathogènes et par ses aspects positifs : les fermentations, la décomposition de la matière organique et la fixation de l’azote atmosphérique.

On classifie les bactéries en trois grandes formes
- forme sphérique ou ovale : les cocci ( ou coques)
- forme allongée ( en bâtonnet) : les bacilles
- forme spiralée : les spiridilles

Les bactéries de beaucoup d'espèces se regroupent de différentes façons. Les arrangements bactériens les plus fréquents sont par paire (diplocoque, diplobacille) par tétrade ou en amas plus ou moins réguliers (staphylocoque) et en chaînettes (streptocoques, streptobacilles).

Structure d'une bactérie
Les structures externes
La paroi cellulaire est une enveloppe rigide plus ou moins épaisse présente chez toutes les bactéries. Elle constitue le squelette externe et est responsable de la forme de celle-ci. La bactérie étant très riche en solutés, sa pression osmotique interne est très élevée. La paroi évite donc l'éclatement de la cellule.

La capsule est une substance visqueuse, plus ou moins épaisse qui entoure la paroi. Elle permet à la bactérie d'adhérer plus facilement aux autres êtres vivants tout en la protégeant de la phagocytose.

Les flafelles sont des filaments longs et très fins servant au déplacement de plusieurs sortes de bactéries. Le nombre et la position des flagelles constituent un critère de classification des bactéries à flagelles

Structure externe des bactéries
Les pili sont des filaments relativement courts possédés par beaucoup de types de bactéries. Il y a les pili communs, rigides et servant de moyen de fixation à différentes surfaces, d'où la bactérie peut tirer sa nourriture. Les pili sexuels servent au transfert de matériel génétique entre bactéries au cours d'un processus appelé conjugaison

Les structures internes
L'appareil nucléaire (matériel nucléaire) a la forme d'une ou de quelques régions claires dans le cytoplaste. Il représente le matéreil génétique de la bactérie qui est formé d'un seul chromosome en forme d'anneau.

Le mésosome est une structure cytoplasmique dense qui constitue un prolongement de la menbrane cytoplasmique. Il participe èa la séparation du matériel nucléaire au cours de la division cellulaire. De plus il intervient dans la formation de la paroi transversale qui sépare les cellules filles après la division cellulaire.

Les ribosomes sont de très fines granulations servant à la synthèse des protéines bactériennes.

Les endospores sont des structures formées par les bactéries quand les conditions leur sont défavorables. Ces structures à paroi épaisse et résistante renferment du matériel génétique ainsi qu'un peu de cytoplaste. Elles sont très résistantes aux températures extrèmes, à la déshydratation, à différentes substances chimiques, aux radiations et èa différents antibiotiques et antiseptiques (mais non au formol).


La membrane plasmique semi-perméable contrôle l'entrée et la sortie de différentes substances. Le passage des substances à travers la membrane s'effectue par diffusion, osmose et transport actif.

Il est à noter qu'une bactérie ne passède pas de noyau, de centriole, de réticulum endoplasmique, de mitochondries, d'appareil de Golgie et de lysosomes.


Physiologie bactérienne
La nutrition bactérienne
C'est à partir de substances organiques simples (acides aminés, glucides, acides gras, vitamines, hydrocarbures, ect.) et de certaines substances inorganiques (phosphates, soufre, nitrates, ect.) que les bactéries se nourrissent. Plusieurs types de bactéries sécrètent des enzymes digestives qui leurs permettent d'absorber certains constituants alimentaires plus ou moins complexes.

La croissance bactérienne correspond à l'accroissement du nombre de bactéries et non à l'augmentation de la taille d'une bactérie. On mesure l'accroissement d'une population bactérienne à partir du calcul du temps de génération, correspondant au temps nécessaire au doublement d'une population ou au temps de vie moyen d'une génération de bactéries.

La croissance des bactéries est influencée par différentes conditions physico-chimiques du milieu. Les facteurs qui influencent le plus cette croissance sont l'humidité, la température, l'oxygèene et le pH.

La reproduction bactérienne se fait de façon asexuée selon un mode de division cellulaire appelée fission binaire (ou scissiparité). Les principales caractéristiques de ce mode de reproduction sont :


- augmentation de la taille de la bactérie
- dédoublement du matériel génétique, puis séparation de ce matériel en deux parties égales.
- formation d'une paroi transversale avec l'aide du mésosome.
- séparation de la cellule mère en deux cellules filles.
La recombinaison bactérienne est un processus résultant du transfert de gènes d'une bactérie à l'autre. Le transfert de gènes se fait toujours dans une seule direction. Il existe trois types de transfert de gènes.


- La conjugaison est le transfert à l'aide de pili sexuels.
- La transformation est le transfert d'un fragment d'ADN libéré à la suite de la lyse de la bactérie.
- La transduction est le transfert de gènes d'une bactérie à l'autre par l'intermédiaire d'un virus bactériophage.


_________________
Les oiseaux sont les animaux les plus proches de la nature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://hadjoura86@live.fr

7GMT + 3 Heures Re: la réaction inflammatoire le Lun Mar 08, 2010 11:28 am

zino

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
Merci hadjoura, mais sera mieux que tu mentionne les références Wink

Voir le profil de l'utilisateur

8GMT + 3 Heures Re: la réaction inflammatoire le Mar Mar 09, 2010 8:02 am

hadjoura

avatar
Membre hyper actif
Membre hyper actif
lesbeauxjardins.
par Réjean Genest.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
Les oiseaux sont les animaux les plus proches de la nature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Voir le profil de l'utilisateur http://hadjoura86@live.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum